top of page
Rechercher

Le FROID et le CHAUD : Les PIRES ENNEMIES des batteries !!




Les batteries sont devenues un élément essentiel de notre quotidien, alimentant une variété d'appareils, des voitures électriques à nos smartphones, mais aussi des systèmes vitaux pour les entreprises tels que les onduleurs. Cependant, peu de gens sont conscients de l'influence majeure que les conditions climatiques peuvent avoir sur le fonctionnement des batteries. Dans cet article, nous explorerons les effets du froid intense, de l'humidité élevée et de la chaleur accablante sur l'autonomie et la durée de vie des batteries.

 

Le FROID INTENSE - Une Épreuve pour les Batteries :


On a malheureusement facilement tendance à oublier que les batteries sont sensibles aux variations de température, en particulier au froid intense. Pourtant les effets du froid hivernal sont importants pour des batteries qui subissent ces température. Voilà les conséquences sur vos batteries d’une expositions au froid :


        Réactions chimiques ralenties : À des températures extrêmement basses, les réactions chimiques à l'intérieur des batteries ralentissent de manière significative. Les batteries au lithium-ion et les batteries au plomb, largement utilisées dans divers dispositifs, dépendent de réactions électrochimiques pour stocker et libérer de l'énergie. Cependant, la réactivité des électrolytes et des électrodes diminue à mesure que la température baisse. Cette réduction de la vitesse des réactions chimiques est due à la diminution de l'agitation moléculaire à des températures plus froides.

 

Ceci a des conséquences direct sur l’autonomie de la batterie. Pour rappel, une batterie est un système qui délivre une quantité d’énergie sur un laps de temps donné. Lorsque les réactions chimiques ralentissent, la capacité de la batterie à libérer de l'énergie diminue, ce qui se traduit par une réduction de l'autonomie.

 

Exemple concret : vous avez une batterie qui alimente votre smartphone. En utilisation normale, vous utilisez des applications grâce à l’énergie fournie par la batterie. S’il fait froid, vous utilisez votre smartphone de la même manière, sans baisser la luminosité ou le nombre d’appli ouvert par exemple. La batterie est obligée de fournir le même courant mais vu qu’elle ne peut pas fournir autant d'énergie qu'elle le ferait à des températures plus clémentes, elle joue sur l’autre facteur de fonctionnement qui est le temps : elle délivrera son énergie sur un plus court laps de temps. En d'autres termes, l’autonomie est plus courte.

 

Cette baisse de rendement est particulièrement notable dans les batteries au lithium-ion utilisées dans les voitures électriques, les smartphones et d'autres dispositifs. La diminution de l'autonomie peut créer des inconvénients pratiques, surtout en hiver, lorsque les températures sont les plus basses.

 

         Résistance interne augmentée : Le froid intense entraîne également une augmentation de la résistance interne de la batterie. En d'autres termes, il devient plus difficile pour l'électricité de circuler à travers la batterie. Cette résistance accrue limite davantage la quantité d'énergie qui peut être délivrée en un temps donné. Par conséquent, même si la batterie est pleine, elle peut ne pas être en mesure de fournir de l'énergie aussi rapidement qu'à des températures plus élevées, ce qui peut être crucial dans des situations où une puissance immédiate est nécessaire.

 

Pour éviter de perdre en performance et de pénaliser les équipements qui s’alimentent via les batteries, il faut prendre des mesures pour permettre aux batteries d’éviter le coup de froid. Le froid impacte terriblement les performances d’une batterie, mais l’humidité et l’air salin ont impact qui peut s’avérer encore plus grave !

 

Humidité Élevée et Air Salin - Un Environnement Corrosif :


Les environnements caractérisés par une humidité élevée, tels que les zones côtières où l'air salin est présent, posent des défis particuliers pour les batteries. La combinaison de l'humidité et du sel crée un environnement corrosif qui peut avoir des répercussions néfastes sur les composants internes des batteries.


         Formation de condensation : L'humidité élevée dans l'air peut conduire à la formation de condensation à l'intérieur des dispositifs électroniques, y compris les batteries. Lorsque de la condensation se forme sur les composants internes des batteries, elle peut entraîner des courts-circuits, des fuites électriques et des défaillances. Les batteries, conçues pour fonctionner dans des conditions sèches, deviennent vulnérables à l'intrusion d'eau, compromettant ainsi leur intégrité structurelle et fonctionnelle.

 

        Corrosion des contacts métalliques : L'air salin, commun dans les régions côtières, accélère la corrosion des contacts métalliques des cosses des batteries et des connexions, mais aussi à l'intérieur des batteries. La corrosion résulte de la réaction chimique entre les métaux et le sel. Les contacts métalliques essentiels à la conductivité électrique peuvent se corroder, augmentant ainsi la résistance électrique. Cette augmentation de la résistance entrave le flux d'électricité dans la batterie, provoquant une baisse de l'efficacité et une diminution de la capacité à délivrer de l'énergie.

 

         Dégradation accélérée des matériaux : Outre la corrosion des contacts métalliques, l'humidité élevée peut également accélérer la dégradation des matériaux internes des batteries. Les composants électrochimiques peuvent être altérés plus rapidement, réduisant ainsi la durée de vie utile de la batterie. Dans certains cas, la formation de dépôts corrosifs sur les surfaces internes peut perturber le flux d'électrons, entraînant une diminution de la performance globale de la batterie. Les batteries doivent donc être remplacées plus régulièrement.


Ok, le froid et l’humidité ne sont vraiment pas les meilleurs alliés des batteries. Le premier ralentit gravement ses performances en ralentissant ses réactions chimiques internes, et le second vient attaquer les composants internes. Mais qu’en est-il du chaud ? Si le froid ralentit, alors le chaud accélère et améliore les performances ? Voyons ca ensemble !

 

 

Chaleur Accablante - Un Test de Résistance :


Les vagues de chaleur représentent en réalité elles aussi un défi redoutable pour les batteries, car la température élevée peut déclencher des processus de dégradation accélérée des composants internes. Comprendre les mécanismes sous-jacents de cette dégradation permet de mieux appréhender les conséquences sur la performance des batteries.


         Dégradation accélérée des composants internes : À des températures élevées, les composants internes des batteries subissent une dégradation accélérée. Les matériaux utilisés dans les batteries, tels que les électrolytes et les électrodes, peuvent subir des changements structuraux et chimiques rapides. Cette dégradation altère la capacité de stockage d'énergie et la conductivité électrique, entraînant inévitablement une baisse des performances de la batterie.

 

         Accélération des réactions chimiques : Contrairement aux conditions froides, où les réactions chimiques ralentissent, la chaleur intense accélère ces réactions à l'intérieur de la batterie. Bien que cela puisse sembler bénéfique à première vue, l'accélération des réactions chimiques peut entraîner elle aussi une dégradation prématurée des composants, compromettant la stabilité et la performance à long terme de la batterie. Des réactions chimiques plus rapides signifient une usure plus rapide des matériaux, réduisant ainsi la durée de vie de la batterie.

 

         Autodécharge plus rapide : cette accélération des réactions chimiques a également d’autres conséquences, telle que l’accélération du processus d'autodécharge, où la batterie perd de l'énergie même lorsqu'elle n'est pas en cours d'utilisation. Cette augmentation de l'autodécharge réduit l'autonomie de la batterie au fil du temps, même lorsqu'elle est stockée sans être utilisée. Cela peut être particulièrement préoccupant pour les batteries de véhicules électriques ou d'appareils qui ne sont pas utilisés fréquemment.

 

         Emballement thermique : Les vagues de chaleur peuvent créer un emballement thermique, c’est-à-dire que la batterie ou le réseau de batterie peut passer un cap dramatique en température, et ne plus réussir à se réguler. Cet emballement met à l'épreuve la structure interne de la batterie. Ce stress peut entraîner la déformation des composants, des fissures dans les électrodes et d'autres dommages physiques catastrophiques. Dans la plupart des cas, un emballement thermique mène à un gonflement des batteries voir à une explosion.

 


La compréhension de ces mécanismes souligne l'importance de placer ses batteries dans des conditions optimales, et d’éviter des conditions de températures intenses. Dans le cadre des onduleurs qui sont dépendant de batteries pour fonctionner correctement, il est impératif de s’assurer des bonnes conditions de température et d’humidité sur leur lieu d’utilisation. Beaucoup d’entreprise néglige encore l’utilisation de climatisation pour leur local où sont placés leurs onduleurs. Pourtant, lors de canicules, la plupart de nos interventions concernent des batteries parti en emballement thermique. Cela signifie changement complet de toutes les batteries de l’onduleurs, et coûts supplémentaires imprévus pour l’entreprise. Une climatisation bien placée aurait suffit dans la plupart des cas à empêcher l’emballement des batteries.


Pour toutes questions sur ces sujets de conditions d’utilisations optimales de vos onduleurs, n’hésitez pas à nous contacter. Nous serons ravis de vous aider dans vos choix d’installations.

35 vues0 commentaire

Comments


bottom of page